INTERVIEW

25 SEPTEMBRE 2019

Interview de celineclic #webdesign #webdesigner #website #graphicdesigner #graphicdesign #siteinternet #Bretagne #bzh #workplace #sunbreizh #Morbihan #morbihansud

Aujourd’hui, rencontre avec Celineclic, designer web et graphique, cœur et âme. Nouvelle auto-entrepreneure, elle nous raconte un peu son quotidien, sa vie, ses envies, son parcours, et ce qui anime sa passion pour son métier. Elle est arrivée souriante, à la cool, en jean et bottines rock’n’roll, petite veste noire, sac décoré de souvenirs en bandoulière.

[ PARTICULARITÉS ]

Cherche la petite bête
Aime trouver la touche qui fait mouche
Peaufine les détails sans relâche
A le regard beau sur tout ce qui l’entoure

? FOIRE AUX QUESTIONS ?

Bonjour Celineclic,
Tu créés des infographies, des visuels, des sites internet, qu’est ce qui t’anime dans ce métier ?

Que ce soit la photo, les belles images, les montages vidéo ou encore la déco, j’ai toujours eu un attrait pour ce qui est visuel. J’ai par exemple pensé être photographe ou étalagiste en décoration lors de reconversion professionnelle. Embellir un lieu, un objet, une idée, un mot, mettre en scène les éléments. Le goût du beau en fait, la preuve, j’ai commencé mes études en Esthétique-Cosmétique. Aujourd’hui avec le recul, je sais que j’avais choisi cette voie car ce qui me plaisait surtout, c’était les photos, les publicités, le packaging, la couleur et le côté graphique. J’aimais regarder les visuels pour le maquillage et les parfums par exemple, je trouvais ça chouette ! Petite, je scrutais toutes sortes de magazines, je découpais, je collais des patchworks d’images et de photos partout… j’en fais encore tu me diras (rires) !
Même si la beauté est subjective selon qui la regarde, moi je la vois partout (sourire) !

Dis-nous, qu’aimes-tu dans ton métier ?

Y a toujours du nouveau et du renouveau dans ce métier, il est rempli de créativité et d’inspiration.
En veille constante, il faut sans cesse faire des recherches, s’informer et être curieux, s’adapter selon la spécialité et la demande du client. Il faut remuer son cerveau et trouver les idées qui leur correspond, et qu’ils aimeront eux aussi bien sûr. Ce que j’apprécie depuis que je travaille en freelance, c’est ce contact particulier que j’ai avec mon client. J’ai l’impression d’être plus à l’écoute et plus proches d’eux, d’avoir plus de lien qu’en tant qu’employé(e).
Et puis c’est toujours un plaisir de voir le projet qui prend forme, qui évolue, qui se transforme et qui prend vie.

Rencontre avec Celineclic : Designer web et infographiste, Coeur & âme

Quand et comment as-tu décidé de te mettre à ton compte ?

Je replonge un peu en arrière et je me revois il y a 2 ans à mon entrée en formation Web design. Comme toute expérience je l’ignorais encore, mais, j’allais bientôt emprunter un sentier sinueux et plein de surprises (‘<?>’).
À l’époque, je n’avais pas l’optique de travailler à mon compte, j’étais loin de me douter que mon parcours évoluerait ainsi, cette envie est arrivée petit à petit.
J’ai pris plaisir à créer mon identité Celineclic, à développer ma com’, animer mes réseaux. Je me suis rendue compte que le fil s’était tissé au fur et à mesure en fait, et que j’avais commencé petit à petit à mettre les pieds dedans. On venait plus vers moi pour me demander une prestation que pour me proposer un emploi, alors j’ai cogité sur cette éventualité de passer en statut pro. Je me suis dit que ce projet était peut-être pas une mauvaise idée et qu’il était déjà bien là, alors je me suis lancée !
Je pense aussi que mon envie de liberté et ma confiance ont pris le dessus, vivre pour moi et comme je l’aime.

Rencontre avec Celineclic : Elle nous raconte un peu son quotidien, son parcours, et ce qui anime sa passion pour son métier de designer web.

Tu es présente sur différents réseaux sociaux, notamment Facebook , ça te plaît ?

J’ai ouvert ma page Facebook depuis l’été 2018, c’est celle avec qui je me sens plus proche des gens. Je n’ai pas beaucoup d’abonnés, je découvre et je m’informe sur les astuces du community management mais je ne les pratique pas spécialement pour moi. Ni commerciale dans l’âme, ni à la course aux followers, je publie à l’instinct et à l’envie. Je partage quelques sentiments, mes idées et mes créations. J’essaie de rester présente et inventive pour créer mes publications, et c’est toujours pour moi un plaisir ces contacts !

Tu as un message à leur faire passer ?

Oui… Hum hum… [gorge]
Merci à vous, mes premiers followers, mes premiers clients, mes premiers fans. C’est votre soutien et votre confiance qui me permettent de rester debout. C’est pour moi le meilleur à prendre dans cette expérience, votre reconnaissance et votre sincérité me touchent profondément. En plus, elle me fait du bien.
D’ailleurs, comment vous dire merci autrement que par un Merci ?
Euh… Ben… 2 merci ^^
Franchement, c’est trop top cool génial !!! Je vous like ❤

Interview de Celineclic, Rencontre avec une Designer(euse) web et infographiste, Animée par son métier, Coeur & âme

Tu es fière de toi ?

Je peux l’être et je peux dire que Oui, je suis fière de moi. De ce que j’ai réalisé, des connaissances que j’ai acquises et de toutes celles que je vais encore apprendre, fière des caps franchis et du chemin parcouru.
Je suis heureuse d’être retournée dans cette voie, et je le serais encore plus quand je pourrais vivre pleinement de mon métier.

Retournée dans cette voie, comment ça ?

J’ai eu plusieurs vies dans ma vie comme on dit ! Il y a une bonne dizaine d’années, je suis retournée à l’école et j’ai passé 3 ans à me former en industries graphiques. Je voulais déjà être opératrice PAO / Infographiste car j’adorais ça. J’ai enchainé à l’époque moults et multiples stages, dans plusieurs domaines : imprimerie, agence et service com’, journal, presse locale… Ensuite, j’ai passé 2 ans en alternance dans une petite imprimerie de labeur. Seule infographiste et employée, je devais aussi prêter mains fortes en impression numérique, en travaux de finition, et en contact clientèle,  j’étais donc très polyvalente. Grâce à cet apprentissage, j’ai appris l’autonomie et les différentes casquettes que nécessitent ce métier. J’ai adoré cette période, et mes nombreuses expériences ont été très enrichissantes. Elles m’ont bien sûr permis d’obtenir mon BEP et mon BAC PRO, mais pas que… car aujourd’hui, toutes ces compétences me servent encore beaucoup.

Qu'as tu fait après tes études ? Tu as tout arrêté ?

Après mes études, j’ai bien entendu parcouru les annonces et les entreprises pour décrocher un emploi. Je voulais travailler en imprimerie. J’ai décroché un poste en maison d’édition, où j’ai enchainé les CDD pendant un bon moment. Coupe, reliure, assemblage, encartage et personnalisation de livres et de supports de cours. J’étais au service production. Je jonglais entre travaux de finition, préparation de commande et emballage.
Même si je n’étais pas en pré-presse, c’était très dynamique et varié, j’aimais beaucoup ce poste, et aussi cette entreprise et mes collègues. D’ailleurs malheureusement, j’ai du par la suite leur refuser une opportunité de prise de poste en tant qu’opératrice  PAO… Trop tard, j’étais en cours de déménagement et trop loin pour accepter. J’ai toujours regretté d’avoir du leur dire non.
Et puis, parce qu’il faut manger ses factures et payer ses repas (petit sourire), la vie a fait que j’ai pris la route de la livraison express en tant que chauffeur-livreur pendant plusieurs années…
Mais en réalité, je n’ai jamais arrêté de créer des visuels. Durant cette période, j’ai continué pour mes proches et pour le plaisir, à mettre en page des invitations et des faire-part, des affiches, des logos, à monter des diaporamas photos… Ça ne m’a pas lâchée en fait !

Rencontre avec Celineclic : Designer web et infographiste, Coeur, Âme & Vie

On approche de la fin de l’interview. Comment vois-tu l’avenir ?

Je me vois humblement, nichée dans une jolie petite maison avec mon beau bureau/atelier, à continuer à profiter des bons moments avec mes proches, à rêver. Et aussi à rester active et en apprendre toujours plus sur mon métier, sur moi et sur les autres.
Aujourd’hui, je n’ai presque plus peur. Même si bien évidemment j’ai toujours des doutes car je suis ainsi faite.
Des erreurs, j’en fais et j’en ferais encore certainement, mais je n’aurais pas à regretter. Je me suis construite une identité qui m’est propre, je progresse doucement mais sûrement dans la création de ma petite entreprise, et je crois en mon projet.

Ton plus grand souhait ?

M’épanouir une bonne fois pour toute ! Non d’un clic ! (Petit sourire pétillant)

Grâce à cette rencontre avec toi, on en sait un peu plus sur ton parcours et tes envies. Merci Celineclic ! ​
Qui souhaites-tu remercier avant de partir ?

Ma maman et ma famille pardi !
Et bien évidemment tous ceux qui ont confiance en moi et qui me portent vers le haut. En ce moment, c’est essentiel pour moi.

! LE PETIT MOT DE LA FIN !

Que ma route soit longue, calme tout en étant périlleuse, pétillante j’en suis sûre !!!

Interview : Celineclic, bénévole à Rêves de Créateurs depuis mars 2019

HEY !
SUIS MOI DANS MES AVENTURES ET RESTE INFORMÉ(E)

©Tous droits réservés 2020
celineclic
Webdesign
Graphisme
Image & Photographie

N° Siren : 850 740 325
___